Couple et pervers narcissique

Ses actions sont furtives, et quand il a verrouillé sa proie il ne la lâche plus. Le pervers narcissique ou en abrégé PN est réfléchi, compréhensif et s’exprime très bien.

Particulièrement attentionné, sa proie passe avant tout. Il n’hésitera pas à profiter d’un moment de vulnérabilité où sa proie essaie de se remettre d’une rupture ou d’oublier quelqu'un d’aimé pour faire son entrée. Tel un caméléon il devient le compagnon parfait. Il prétend partager les mêmes centres d'intérêt que sa victime et n’hésite pas mentir avec habileté pour atteindre ses objectifs et la séduire. Il se rend indispensable à votre quotidien et vous offre un bonheur immédiat est magnifique.

La proie qui n’attendait que çà, est aux anges. Et pourtant à cet instant précis ce sont les serres d’un rapace qui viennent de s’enfoncer à travers sa chair. Le piège s’est refermé sur la victime. Tôt ou tard, le PN montre ses vraies couleurs. L'homme (ou la femme) qu'elle a épousé s'avère être un prédateur de l'amour. Il humilie sa proie, la rabaisse, la harcèle et lui mène la vie dure mais jamais en public. EN public les humiliations seront beaucoup plus subtiles, avec des attaques que seule la victime comprendra.

Il est passé maître dans l’art de la manipulation et sa victime apprend à craindre ses sauts d'humeur et sa colère. Elle a beau se débattre ou faire de son mieux pour lui plaire, que nenni.

Il s'agit là d'une description typique des actions du « pervers narcissiques ». Le psychanalyste Paul-Claude Racamier (1924-1996) fut l’un des premiers à décrire cette pathologie très controversée dans «Between psychic agony, psychotic denial and narcissistic perversion (Entre agonie psychique, déni psychotique et perversion narcissique)», un article publié dans la revue française de psychanalyse en 1986.

Qu’est-ce que c’est que le narcissisme ?

Le narcissisme est une focalisation malsaine sur le soi. Nous avons tous dans une certaine mesure une dose d'égoïsme voire de narcissisme en nous. La plupart des gens « veulent ce qu'il y a de mieux » et d'un point de vue psychologique : tout ce que nous faisons est dans l'intérêt d'un « bénéfice » émotionnel - pour nous sentir mieux dans notre peau et dans notre vie. Le bienfondé de ce type de narcissisme se trouve dans le fait d'obtenir des résultats auto-gratifiants mais sans nuire à autrui. 

Alors que le narcissisme malsain est quant à lui alimenté par un état d’esprit du style: "Peu importe qui est perdant tant que je gagne", ou encore "tu dois perdre pour que je sois gagnant". Le narcissisme est une auto-focalisation obsessionnelle doublé d'un comportement destructeur et qui prend de plus en plus des relents d'épidémie mondiale.

Sur Internet les recherches en lien avec le narcissisme explosent littéralement traduisant un intérêt croissant pour la question. France 5 à également récemment proposé un reportage ‘Les pervers narcissique – une violence invisible ».

Le trouble de la personnalité lié au narcissisme est un trouble mental du groupe B; il est classé dans ce groupe aux côtés d'autres troubles tels que le trouble histrionique et le trouble limite de la personnalité (pour ne citer que ceux-là).L'une des premières manifestations du narcissisme est la construction d'un faux soi. L'individu manifestera donc par conséquent un comportement de nature pathologique (et non réelle). Selon certaines théories toute personne qui ne se sent pas à l'aise dans sa propre peau - donc déconnectée de sa "paix intérieure" - peut développer des traits narcissiques.

La gestion des émotions

Des facteurs externes tels que la race, la classe sociale, le revenu ou la religion n’ont aucune importance pour déterminer si un individu sera narcissique ou non. C'est un sujet qui dépend beaucoup plus du "soi-intérieur”.

Car le Pervers narcissique périt souvent avec l'âge et n’est généralement pas très heureux.

Au fils du temps ses victimes le démasque est-il se retrouve souvent seuls avec des impulsions difficilement contrôlables qui le détruise.

Personne n'est parfait et c'est tout à fait compréhensible ! Cependant, les dommages causés par le narcissisme (deuxième catégorie) sont extrêmement évidents.

Il est vraiment étonnant de se rendre compte du nombre de personnes qui entretiennent (ou ont eu) des relations avec des individus typiquement narcissiques.

Beaucoup soutiennent que le comportement narcissique est plus répandu parmi la population masculine, ce qui est inexact.

Une idée reçu lié entre autres au fait que le PN est jaloux et les hommes ont tendance à manifester la jalousie, l'insécurité et la vengeance plus violemment que la plupart des femmes et son donc plus facilement démasqué.

L’art de la manipulation

Fait intéressant, les narcissiques sont souvent intelligents et extrêmement rusés. Ils cachent habilement leur côté sensible et abordent la vie avec une perception et un sens aigu de l'analyse de leur environnement. De nombreux narcissiques savent exactement comment et quand faire appel à la tactique manipulatrice qui fonctionnera le mieux selon la situation. Les narcissiques de haut niveau sont incroyablement intuitifs, manipulateurs et dangereux.

Un narcissique peut rapidement prendre la mesure d'un autre individu, le persuader de «faire confiance» et déterminer très rapidement ses faiblesses. Avoir le coeur brisé par exemple étant un moment d'extrême faiblesse. Les narcissiques se rapprocheront et vous encourageront à partager vos pensées et vos secrets les plus profonds. Peu de personnes sont en mesure de repérer une personne narcissique pendant ses opérations de reconnaissance. Il faut donc faire attention lorsqu'on raconte l'histoire de sa vie. Surtout dans les moments où l'on se sait vulnérable. 

Le narcissique peut aussi se révéler être une personne évoluant dans un paradigme selon lequel l'univers tout entier est configuré de manière à répondre à ses besoins et attentes en priorité. Plus qu'une personne sensible le narcissique verra surtout son partenaire comme un outil à sa disposition. Entretenir une relation avec ce type de personne peut donc être particulièrement éprouvant tant d'un point de vue émotionnel que physique et sans oublier les aspects mentaux et financiers. Ses demandes et attentes augmentent sans cesse et le narcissique est rarement content, apaisé ou satisfait. Et si éventuellement tel était le cas, ce n'est qu'un bref répit avant la prochaine étape.

Note: https://www.cairn.info/revue-dialogue-2011-2-page-109.htm

Personnes connectées : 1